Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Ministry of Foreign Affairs, Regional Integration and International Trade
Ministry of Foreign Affairs, Regional Integration and International Trade>News>Rapprochement économique Maurice-Madagascar pour propulser le redécollage de la Grande Ile

News

Average Rating

Related News

Rapprochement économique Maurice-Madagascar pour propulser le redécollage de la Grande Ile

Date: March 18, 2019
Domain:General
 

 

  • Le Président Andry Rajoelina affirme vouloir écrire une nouvelle page du développement de Madagascar avec le soutien de Maurice
  • Le ministre Lutchmeenaraidoo avance que les iles de la région sont dorénavant prêtes pour l’intégration économique régionale
Le Président de la République de Madagascar, Son Excellence M. Andry Nirina Rajoelina, le ministre des Affaires étrangères de Maurice, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, et le ministre des Affaires étrangères de Madagascar, M. Naina Andriantsitohaina, se  sont adressés au Business Forum organisé par l’Economic Development Board ce mercredi 13 mars 2019 au Westin Turtle Bay Resort & Spa, à Balaclava.
Cette rencontre d’affaires qui est organisée dans le cadre de la visite d’Etat du Président malgache M. Andry Rajoelina à Maurice pour la fête nationale a vu la participation de quelques 450 entrepreneurs mauriciens, malgaches et autres nationalités.
Les nouvelles ouvertures d’un partenariat Maurice-Madagascar dans l’optique d’un redécollage de l’économie malgache sont au cœur de la dynamique de coopération qui se met en place. 
«Une page de Madagascar est tournée. Une nouvelle page que nous souhaitons écrire avec Maurice » a d’emblée affirmé le Président Rajoelina dans son allocution. Depuis son élection à la tête de son pays en janvier 2019, il a mis en place de nouvelles politiques pour que Madagascar puisse rattraper son retard de développement, selon ses dires. 
Le Président a fait état des besoins en développement de Madagascar sur le plan de l’infrastructure, de la production énergétique, de l’accès à l’eau potable, de l’éducation et de la formation technique, des services de santé et du logement social, entre autres.
Le pays compte sur le secteur privé pour mobiliser les ressources dans les grands chantiers de développement.
Le Président Andry Rajoelina a, à cet effet, invité les investisseurs mauriciens et étrangers à contempler les opportunités dans les filières porteuses de l’économie malgache notamment l’énergie verte, l’agro-industrie, la manufacture, le développement de l’infrastructure routière, portuaire, aéroportuaire, l’habitat et le développement immobilier, le tourisme, les services financiers et les nouvelles technologies de la communication.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, a dans son discours rappelé la période difficile qui a précédé le décollage économique de Maurice dans les années 1980. Au moment de l’Indépendance en 1968 et durant les années qui ont suivies, le pays n’avait aucune chance de réussir compte tenu des défis socioéconomiques auxquels il était confronté.
Le ministre Lutchmeenaraidoo souligne qu’avec des décideurs politiques visionnaires et une population qui était prête à consentir des sacrifices, le pays a connu une transformation économique dans les années 1980 et, celle-ci a propulsé l’économie sur la voie de prospérité.
Pour le ministre, Madagascar a tous les atouts pour réussir son décollage économique avec, notamment, un Chef d’Etat visionnaire en la personne du Président Andry Rajoelina.
Un partenariat Maurice-Madagascar redynamisé est très pertinent à la nouvelle stratégie économique de Maurice, dont l’intégration régionale est un axe essentiel.
Le Chef de la diplomatie mauricienne a indiqué que le cycle de développement de Maurice qui avait démarré dans les années 1980 a fait son temps. D’où la stagnation de la croissance économique et le piège du revenu intermédiaire.
En 2015, le pays a décidé de mettre en place une nouvelle architecture de l’économie avec trois piliers, en l’occurrence l’économie océanique, le Maritime Hub régional et l’ouverture vers la région et l’Afrique continentale.
Maurice, dira le ministre, revendique avec beaucoup d’assurance aujourd’hui son statut d’Etat océan. Cet océan qui uni Maurice et Madagascar est source de grandes richesses pour les deux pays et pour la région.
Le Maritime Hub est un développement qui va grandement aider les pays de la région et demande une attention particulière.
Le ministre des Affaires étrangères, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui a consacré quatre décennies de sa carrière de politicien et de professionnel à la promotion de la coopération régionale, dit estimer que l’heure de l’intégration régionale est venue. La région est aujourd’hui porteuse de croissance pour les iles qui la constituent.
Le ministre insiste que la coopération bilatérale et régionale soit fondée sur des valeurs fortes de respect mutuels des pays pairs et de partage de ce qu’on a de mieux. 
La coopération bilatérale Maurice-Madagascar opère depuis le mois de mai 2018 dans le cadre d’une commission mixte. Cette commission bénéficie de l’appui gouvernement à gouvernement et créé les conditions favorables à l’avancement des divers projets de coopération.
Le ministre des Affaires étrangères de Madagascar, M. Naina Andriantsitohaina, a fait état des mesures introduites par le nouveau leadership politique de son pays pour améliorer le climat des affaires, relever la sécurité des personnes, des biens et des investissements et combattre la corruption.
Il soutient que Madagascar est prêt à accueillir les entrepreneurs mauriciens quel que soit la taille de leurs projets.
 

(0) Comment(s)