Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Ministry of Foreign Affairs, Regional Integration and International Trade
Ministry of Foreign Affairs, Regional Integration and International Trade>News>Le ministre Lutchmeenaraidoo prône la discrimination positive en faveur des PME face aux importations

News

Average Rating

Related News

Le ministre Lutchmeenaraidoo prône la discrimination positive en faveur des PME face aux importations

Date: March 31, 2017
Domain:General
 

 

Le ministre Lutchmeenaraidoo prône la discrimination positive en faveur des PME face aux importations

 

        Un modèle économique qui privilégie la surconcentration de l’activité économique entre les mains de quelques groupes n’est pas soutenable, dit le ministre
        Le Chef de la diplomatie salut la décision de l’UNESCO de désigner Jane Constance comme Artiste pour la Paix et soutient que celle-ci est une fierté pour le pays
Le ministre des Affaires étrangères, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, plaide pour une croissance partagée et se dit en faveur d’une discrimination positive en faveur des PME opérant dans certains secteurs d’activité, dont la production alimentaire, la fabrication de meubles et l’artisanat, pour qu’elles puissent s’épanouir face aux importations. Le ministre intervenait ce jeudi 30 mars 2017 à la 168ième assemblée générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ile Maurice (CCIM).
Le ministre du Commerce et de l’Industrie, M. Ashit Gungah, et le ministre du Business, de l’Entreprise et des Coopératives, M. Sunil Bholah, participaient aussi à cette fonction.
Au tout début de son intervention, le Chef de la diplomatie mauricienne devrait partager à l’assistance la décision de l’UNESCO de désigner la jeune chanteuse Jane Constance comme Artiste pour la Paix pour les deux prochaines années. Le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo a salué Jane Constance et sa famille pour cette illustre reconnaissance internationale. Il soutient aussi que la décision de l’UNESCO rejaillit sur Maurice toute entière et équivaut à une appréciation que Maurice est un havre de paix dans le monde.
« Jane Constance est un symbole pour le pays et pour les jeunes en particulier. Elle fait la fierté de toute la nation mauricienne. Lorsque j’étais en train d’écrire à l’UNESCO pour recommander la jeune Jane Constance pour le titre de l’Artiste pour la Paix, je pensais que nous avions peu de chance d’y arriver. Je suis extrêmement heureux aujourd’hui que la démarche ait abouti » affirme le ministre Lutchmeenaraidoo.
Abordant le chapitre de stratégie de développement, le ministre a plaidé en faveur d’une croissance partagée avec une plus grande diversité d’opérateurs, dont les PME, participant pleinement à l’activité économique. Il a insisté que le modèle économique qui privilégie la surconcentration de l’activité économique entre les mains de quelques groupes seulement n’est pas soutenable et qu’il y a une grande nécessité d’ouvrir les opportunités au plus grand nombre, les PME notamment.
Le ministre a aussi soutenu, d’autre part, qu’il faut accorder une attention particulière aux petits opérateurs qui sont déstabilisés face aux importations. Il dit préconiser des mesures de discrimination positive dans certaines filières, tels la production alimentaire, l’artisanat et la fabrication de meubles. Cette approche vise à rehausser la capacité de production et d’exportation des PME dans une conjoncture de déséquilibre commercial au préjudice de l’économie mauricienne.
« La paix sociale a un prix » fait ressortir le ministre.
Le Chef de la diplomatie a réitéré sa vision du rôle de l’Etat dans l’activité économique et soutient que le gouvernement s’est donné pour mission de créer un climat convivial pour le business afin de mobiliser plus d’investissements productifs qui pussent créer la croissance et les emplois.
Il a fait état à cet effet des efforts entrepris pour améliorer le ease of doing business, notamment la mise en place d’une plateforme en ligne pour traiter les demandes de permis pour améliorer l’efficacité et la transparence du système d’autorisations pour les entreprises.
Il s’est, par ailleurs, réjoui de l’entente qui prévaut entre le gouvernement et le secteur privé et affirme qu’il y a une vision partagée du développement économique.

(0) Comment(s)