Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Ministry of Foreign Affairs, Regional Integration and International Trade
Ministry of Foreign Affairs, Regional Integration and International Trade>News>L’économie bleue et l’Afrique, au cœur des nouvelles relations économiques Maurice-Australie

News

Average Rating

Related News

L’économie bleue et l’Afrique, au cœur des nouvelles relations économiques Maurice-Australie

Date: December 12, 2018
Domain:Bilateral
 

 

 
 
 
Le ministre des Affaires étrangères, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, était l’invité d’honneur à la réception de fin d’année de la Australian Chamber of Commerce (AUSTCHAM) Mauritius le jeudi 6 décembre 2018 à Floréal. Lors de son allocution, le chef de la diplomatie mauricienne a mis l’accent sur la nouvelle politique d’ouverture vers l’Afrique et l’économie bleue, deux piliers qui sont très pertinents à un nouveau partenariat économique entre Maurice et l’Australie.
Selon le ministre des Affaires étrangères, Maurice dispose de plusieurs atouts pour jouer un rôle de pont entre l’Australie et le continent africain. Maurice a des accès privilégiés aux marchés régionaux, compte tenu de son appartenance aux blocs de la SADC et du COMESA.
Maurice adhère, par ailleurs, à une nouvelle zone régionale de libre-échanges, le Tripartite Free Trade Area, qui englobe la SADC, le COMESA et l’Eastern African Community, soit un immense marché de 700 millions de consommateurs. 
D’autre part, Maurice est en train de développer de nouveaux accords commerciaux avec des pays asiatiques. La Chine et Maurice ont signé un accord de libre-échanges. Il s’agit du tout premier accord de ce genre que la Chine signe avec un pays africain.
De la même manière, Maurice et l’Inde finalisent un Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CECPA).
Ces développements offrent à Maurice la possibilité de devenir un centre régional de transformation et de distribution dans cette partie du monde et desservir le continent africain.
« Nous sommes le lien qui puisse permettre au continent africain de vivre mieux » souligne le ministre en explicitant l’ambition de Maurice à devenir le un hub de commerce et d’investissements entre l’Afrique et le reste du monde, notamment dans le corridor Asie-Pacifique – Afrique.
L’économie bleue offre un grand potentiel pour développer de nouveaux échanges entre l’ile continent et Maurice. « Jusqu’ici, l’océan nous séparait. L’on constate, aujourd’hui, que cet océan nous unis plus que jamais » affirme le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo. Avec une vaste zone économique de plus de 2,3 millions de kilomètres carrés, Maurice est résolument un Etat océan.
La Haut-Commissaire de l’Australie à Maurice, Son Excellence Jenny Dee, a évoqué les grands axes de la coopération Maurice-Australie. Elle a aussi rappelé les activités organisées par le Haut-commissariat de l’Australie dans le cadre du cinquantenaire de l’Indépendance de Maurice.
De son côté, M. Graeme Robertson, président de l’AUSTCHAM Mauritius, a expliqué le rôle de l’organisation dans la promotion de Maurice comme un hub d’affaires pour le continent. Il a souligné les nombreux avantages qu’offre Maurice aux investisseurs australiens qui souhaitent domicilier des opérations et des structures au sein de la juridiction mauricienne.
 

(0) Comment(s)